Show simple item record

dc.contributor.authorDe loe, Rob
dc.date.accessioned2019-07-26T18:10:47Z
dc.date.available2019-07-26T18:10:47Z
dc.date.issued2015
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/10464/14356
dc.description.abstractLes approches concertées en matière de gouvernance de l’environnement sont devenues monnaie courante dans le monde occidental. Au Canada, toutes les administrations ont recours à diverses formes de collaboration pour aborder les enjeux de l’eau. À quelques exceptions près, les processus collaboratifs permettent de régler, en totalité ou en partie, les problèmes existant dans les zones rurales. C’est pourquoi le secteur agricole est un participant essentiel. C’est certainement le cas en Ontario, en particulier dans les processus de collaboration conçus pour gérer les niveaux d’eau insuffisants et la sécheresse. Cette recherche a pour objectif d’évaluer l’efficacité et la pertinence des approches de collaboration visant à gérer les manques d’eau et les demandes d’eau concurrentes. La Province de l’Ontario a fourni le cadre institutionnel de l’étude. Nous étions particulièrement intéressés par la mesure dans laquelle la collaboration offre une base efficace et appropriée pour le partage de l’eau dans des situations où l’agriculture en est un utilisateur de premier plan. Cela nous a amenés à nous concentrer sur le Programme d’intervention en matière de ressources en eau de l’Ontario. C’est principalement par le biais de ce programme que la province traite les pénuries d’eau et les sécheresses. Le fonctionnement et l’efficacité du programme ont déjà été étudiés dans leur ensemble, mais on n’avait alors que peu ou pas cherché à comprendre la mesure dans laquelle la collaboration avait donné des résultats entérinés par le gouvernement provincial. Il s’agit d’un sujet de préoccupation particulièrement important parce que la Province de l’Ontario, par le biais du ministère de l’Environnement (et de l’Action en matière de changement climatique) de l’Ontario détient le pouvoir ultime de gérer les pénuries d’eau par le biais de son Programme de réglementation des prélèvements d’eau. Des expériences dans le monde entier ont prouvé que le non-respect des résultats des processus collaboratifs compromet leur efficacité et mène à un mécontentement considérable. En outre, la province demeure responsable sur le plan de la légitimité démocratique. Toutes les administrations essaient de résoudre les divergences entre ces deux objectifs.en_US
dc.language.isofren_US
dc.rightsAttribution-NoDerivs 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nd/2.5/ca/*
dc.subjectWEPGN, Project Description, Water allocation, collaborative Approachen_US
dc.titleÉvaluation des approches collaboratives en matière de gouvernance de la répartition de l’eau au Canada : leçons provenant de l’Ontarioen_US
dc.typeOtheren_US
refterms.dateFOA2021-08-15T02:10:19Z


Files in this item

Thumbnail
Name:
Evaluating collaborative approaches ...
Size:
278.8Kb
Format:
PDF

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Attribution-NoDerivs 2.5 Canada
Except where otherwise noted, this item's license is described as Attribution-NoDerivs 2.5 Canada